Projet Cartylion
Partageons notre passion Communauté
Catégorie :
Date : 9 août 2020

Réaliser un bon tutoriel pour votre jeu vidéo

Un bon tutoriel, c’est quoi ? Un article de Vincent Boutin, stagiaire en game design et développement jeu vidéo, de l’Institut de l’Internet et du Multimédia à Paris.

Le tutoriel est une composante de jeu primordiale. Cette phase a pour but d’expliquer au joueur toutes les fonctionnalités essentielles pour le bon déroulement de sa partie. Un bon tutoriel doit respecter 4 conditions : être clair, accessible, ludique et adapté au joueur. Sans celles-ci vous risquez l’ennui du joueur dès les 10 premières minutes de jeu et, si c’est le cas, vous perdrez une large partie de votre audience.

Le tutoriel est par conséquent une étape À NE PAS NÉGLIGER !

Rendre son tutoriel clair et accessible

Le joueur doit pouvoir comprendre et intégrer facilement les mécaniques qui lui sont présentées. Les PowerPoint remplis de texte sont chiants à mourir ? Il en va de même pour les tutoriels.    

Diminuez au maximum les textes. Ils cassent le rythme, détruisent l’immersion, fatiguent le lecteur et finiront forcément par être passés par des joueurs qui en auront réellement besoin. 

Préférez un tutoriel interactif, dans lequel le joueur apprend directement à travers l’action. L’expérience de jeu sera meilleure et l’apprentissage par la pratique est bien plus efficace que  celui par la théorie. Cela vous assurera aussi de bien faire comprendre au joueur l’intérêt des mécaniques que vous lui présentez.

Le cerveau du joueur fume avec de nombreux chiffres qui lui tombent dessus.
Le cerveau du joueur fume sous les informations.


Ne surchargez pas votre tutoriel. Que ce soit pour l’apprentissage d’un quelconque cours, logiciel ou tutoriel, il est complètement contre productif d’essayer de surcharger l’élève d’informations. Le but du tutoriel est d’expliquer les fonctionnalités essentielles pour que le joueur puisse profiter pleinement du jeu. Le reste peut attendre.

En surchargeant les explications, le joueur aura du mal à suivre, oubliera certaines choses dites, s’ennuiera et dans le pire des cas quittera votre jeu (bonjour le remboursement Steam). En tant que Game Designer, vous aurez gaspillé des ressources à rendre votre jeu moins attrayant. 

Enseignez les fonctionnalités au moment où le joueur en a besoin. Si vous créez un jeu solo, il est tout à fait possible de réaliser un tutoriel dès qu’une nouvelle mécanique rentre en jeu. De même si votre jeu possède une histoire ou des missions, vous pouvez aisément vous permettre de réaliser des situations d’apprentissage au fur et à mesure que le joueur fait face à de nouvelles mécaniques.

Cette méthode se complique dans les jeux de PVP multi-joueurs qui peuvent être riche en contenu (exemple : Star Craft). Si vous n’avez pas les ressources nécessaires pour implanter un mode histoire, il pourrait être très bénéfique de créer quelques exercices dans une section « Entrainement », dans lesquels le joueur pourra étudier chacune des mécaniques plus en détail. Tous les éléments non expliqués peuvent être masqués jusqu’à ce qu’ils deviennent nécessaires. Ceux-ci peuvent être de tout type : Commandes, Interface, possibilités d’interactions…

Tout cela aura le bénéfice d’amener plus rapidement le joueur au cœur du jeu. Les informations qu’il recevra seront notamment bien plus facile à comprendre et à assimiler. Vous lui permettrez par ailleurs de pratiquer le cours juste après l’avoir reçu, ce qui garantira une réelle efficacité de l’apprentissage.

Image du tutoriel du jeu vidéo Portal
Image du tutoriel de Portal

Rendre son tutoriel adapté

En fonction de leurs « bagages » de jeux passés, l’expérience accumulée d’un joueur à un autre sera complètement différente. Pour certains votre jeu sera d’un genre nouveau tandis que d’autres auront des références similaires et connaîtrons à l’avance bon nombre de vos mécaniques. Les nouveaux joueurs auront ainsi besoin de rester plus de temps sur le tutoriel que les expérimentés. Il est par conséquent important qu’il puisse s’adapter à chacun. Donnez la possibilité à vos joueurs de le passer, ou encore une fois masquez le fait qu’il s’agisse d’un tutoriel en l’ inscrivant  comme une partie intégrante de votre jeu.
Cela permettra de ne pas ennuyer les joueurs expérimentés pour qui les mécaniques de votre jeu seront comme une seconde nature. 

Le petit plus : Permettez au joueur de retrouver toutes les données du tutoriel dans son menu. Dans le cas où celui-ci aurait oublié ou aurait un doute, cela lui évitera de voyager sur internet ou de se taper à nouveau le tutoriel en entier.

Joueur devant son écran avec trop de texte écrit à l'écran
Joueur noyé sous le texte…

Rendre son tutoriel ludique

Apprendre est quelque chose d’ennuyant. Un créateur de jeu ne peut se permettre de laisser à ses joueurs un mode d’emploi comparable à celui d’une machine à laver.

Tout comme une publicité, le tutoriel doit accrocher ses joueurs au produit.  Si l’entrée dans le jeu n’est pas amusante, les joueurs se diront que le reste ne vaudra pas mieux et vous en perdrez un grand nombre. Rendez le tutoriel dynamique, mettez-y de l’action mêlée à un minimum de défi, il faut que le joueur s’y engage ! Au mieux, faites oublier au joueur qu’il s’agit d’un simple tutoriel. Portal est fait à 90% de tutoriels mais ils sont tellement amusants qu’on ne le remarque pas. Darksoul embarque directement le joueur au cœur de son univers, a un degré tel qu’on se retrouve face à un boss 30 secondes après avoir appris à faire une roulade. Le tutoriel de Dead Cells est ancré dans la map d’origine que l’on parcourra des centaines de fois sans la moindre gêne.

Image du tutoriel du jeu Deadcells.
Image du tutoriel Deadcells.
Game designer qui protège un new player d'un dragon
Le game designer qui explique le jeu au nouveau joueur

Demandez un retour des joueurs

Si vous avez passé des mois si ce n’est des années à construire votre jeu, tout son contenu est devenu intuitif pour vous. Un élément qui vous semblerait évidemment peut ne pas l’être pour vos joueurs. Demandez aux joueurs ce qu’ils pensent de votre tutoriel et ce qui lui manque. Il s’agit là de la meilleure manière de corriger ses derniers défauts.

Chaque jeu que vous créez amène le joueur dans un monde nouveau, votre monde. Alors prenez soin de le lui faire découvrir convenablement afin qu’il n’en rate pas une miette !

Florian
 
Découvrez Florian, de l'équipe du Projet CarTylion. Il est le créateur de notre projet transmédia, il gère à la fois la production et le travail de l'équipe.
Créateur du Projet CarTylion
 
Co-auteur
Vincent B

Laisser un commentaire

Cette section n'est pas encore disponible.

Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Pour rester informé-e des évolutions du site, laissez-nous votre email.

À bientôt !