Projet Cartylion
Partageons notre passion Communauté
Catégorie :
Icône Expertise Blog Projet CarTylionExpertise
Date : 30 juin 2020

Historique et définition de la fantasy

La magie n’opère que si l’on veut bien consentir à se laisser emporter par Elle.

– J.R.R Tolkien

Nous vivons à une époque bénie pour les amateurs de fantasy. Le genre est reconnu et très largement exploité dans tous les arts : cinéma, littérature, illustration, et même musique ! Nous étudions ce genre un peu plus en détails dans cet article.

Les origines

En premier lieu, il faut éviter la facilité d’associer la fantasy contemporaine aux mythologies anciennes, car la fantasy est un genre strictement lié à l’histoire du divertissement. On pourrait même considérer qu’il descend du conte médiéval.

Autre erreur fréquente, le genre ne se traduit pas en français par “fantastique”, il s’agit de deux genres littéraires distincts, la fantasy décrivant des mondes entièrement imaginaires, tandis que le fantastique décrit le monde “réel”, dans lequel intervient le surnaturel.

Même si on peut remonter au XIXème siècle pour retrouver les premiers écrits de fantasy, ce sont deux géants qui ont popularisé le genre au cours du XXème siècle et ont chacun bâti un pilier de la fantasy moderne.

  • L’américain Robert E. Howard écrit les aventures de Conan le barbare pour le magazine Weird Tales, paru entre 1923 et 1954.

La fantasy à travers les arts

Dès ses débuts, la fantasy a infusé dans la bande-dessinée, depuis “little Nemo in Slumberland” (1905-1913) de Windsor McCray , narrant les voyages d’un petit garçon dans le pays des rêves, jusqu’aux aventures de Lanfeust de Troy (1994-2000), et tous ceux qu’il a inspirés depuis.

Les premiers dessins animés de Disney sont souvent considérés comme les premiers films de fantasy, ainsi que “Le magicien d’Oz”, méconnu en France mais très populaire en pays anglophones.

Les jeux de rôles sont nés de la fantasy, le premier jeu de rôle, Donjons et Dragons, étant très largement inspiré du Seigneur des Anneaux. La boîte qui a créé ce jeu, Wizards of the coast, est également à l’origine du jeu de cartes Magic : the Gathering, un jeu de cartes, prenant place également dans des univers de fantasy.

Peu après sera inventé le Wargame, ou jeu de figurines sur plateaux, avec Warhammer, créé par des fans de Donjon et Dragons lassés du côté simpliste de l’univers du jeu de rôles.

Dans les jeux vidéo, on ne compte plus les classiques du genre : The Legend of Zelda, Warcraft…

On trouve des traces de la fantasy en musique dès 1967 avec le premier album des Pink Floyds, “The Piper at the Gates of Dawn”. Les musiques qui l’exploitent le plus sont le rock et le métal, notamment les groupes de métal symphonique et de power metal, tels que Rhapsody of fire, mais pas que. Dans le black metal notamment, de très nombreuses allusions à la saga d’Elric de Melniboné de Michael Moorcock ainsi qu’au Mordor du Seigneur des Anneaux sont présentes. Sans parler des groupes qui se nomment directement depuis ces oeuvres : Nazgûls, Gorgoroth, Amon Amarth, …


Quant aux illustrations, certains grands artistes se sont spécialisés dans le domaine pour donner vie et aider à faire connaître ces univers. On peut citer Alan Lee pour le Seigneur des Anneaux, et Frank Frazetta pour Conan le barbare.

Quelques sous-genres de la fantasy

Vu le nombre de sous-genres existants, il s’agit bien sûr d’une liste non exhaustive, le but étant de faire connaître les sous-genres que je connais les mieux à l’heure où j’écris ces lignes. Notez aussi qu’il s’agit d’une liste, non d’un classement. Enfin, il faut savoir que dans tous ces sous-genres sont distinguées deux catégories de fantasy, nommées “high fantasy” pour les histoires qui se passent exclusivement dans un monde imaginaire (comme “Le Seigneur des Anneaux”), et “low fantasy” dans laquelle un monde imaginaire communique avec le monde normal (comme “Harry Potter”).

  • L’Heroic Fantasy, sous-genre le plus connu, où l’on suit un unique héros accomplissant des actions épiques.
    Ex : Conan le barbare (roman), Lanfeust de Troy (bd), The Legend of Zelda (jeu vidéo)
  • Le Medieval Fantasy, très inspiré de l’époque médiévale et souvent plus mature et terre-à-terre que beaucoup d’autres sous-genres, il se caractérise par une relative rareté des éléments magiques, merveilleux, au profit d’une ambiance plus réaliste.
    Ex : les romans Game of Thrones, The Witcher, et Légende
  • La Space Fantasy, mélange de fantasy et de space opéra.
    Ex : Star Wars (films), Warhammer 40.000 (wargame), Gloryhammer (musique)
  • La Dark Fantasy, souvent très pessimiste, où le mal est surpuissant et rarement ou difficilement tenu en échec.
    Ex : Elric de Melniboné (roman), Berserk (manga), Dark Souls (jeu vidéo)
  • La Light Fantasy, sous-genre plus léger (sans blagues) de la fantasy qui utilise ses propres clichés à des fins humoristiques.
    Ex : Les annales du Disque-Monde (romans), Le donjon de Naheulbeuk (saga mp3)



Savez-vous distinguer de quel sous-genre est l’univers de 3ème Aube ? Un prochain article de blog écrit par Florian, le maître de notre univers, répondra en détails à cette question.


Pour conclure je vous redirige vers deux vidéastes qui parlent de fantasy dans leurs domaines respectifs :


Jaden Kor avec ses émissions Imaginarium et Forge, il définit et crée de nombreux univers de fantasy (entre autres).

Une vidéo de Maxwell qui parle de la fantasy (en même temps que la science-fiction) dans la musique Métal :

Tristan
 
Tristan est illustrateur et concept artist au Projet CarTylion.
Ambiance
 

2 réponses sur « Historique et définition de la fantasy »

    1. Prochain article sur le steampunk? Avec la grande question: Jules Verne en est-il l’inventeur?

    2. Article super intéressant sur un genre artistique qui est effectivement de plus en plus développé ! 🙂

Laisser un commentaire

Cette section n'est pas encore disponible.

Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Pour rester informé-e des évolutions du site, laissez-nous votre email.

À bientôt !