Projet Cartylion
Partageons notre passion Communauté
Catégorie :
3ème Aube
Date : 16 décembre 2019

Le Corbeau de l’Apocalypse

Les rumeurs racontent qu’un oiseau étrange et pernicieux propagerait la Folie, ce mal qui ronge 3ème Aube.
Sous les traits d’un corbeau tant fascinant qu’inquiétant, il séduit les faibles et rôde autour de ceux en train de sombrer…
Nombreux sont ceux qui prétendent l’avoir vu, plus encore croient en son existence mais aucun n’a été capable de le décrire précisément : une volée de plumes noires, un éclat violet, un regard qui ne vous lâche jamais, un frisson qui vous parcourt l’échine, …

On le retrouve présent un peu partout tout au long de l’histoire humaine au travers des mythes et des contes, dans les peintures comme dans les chansons. Sinistre symbole d’égoïsme, d’avidité et de perfidie, il y est souvent fait référence comme le messager prophétique d’une fin tragique et inéluctable. Un présage de malheur et de désolation bien souvent indissociable des récits et peintures de guerre. Certains le vénèrent et l’ont même pris comme symbole, y voyant la force de s’élever au-dessus des masses ou un gage d’affranchissement des entraves de la société, promesse de liberté absolue.

Malgré les efforts de l’Inquisition et des Elfüns pour l’arrêter, ce corbeau de malheur reste toujours insaisissable…

Existe-t-il vraiment ? Est-il unique ? Sont-ils des milliers ?
Méfiez-vous si vous vous sentez observé, c’est peut-être la Folie qui vous guette sous la forme de ce Corbeau comploteur…

D’après l’univers de Florian Desfougères et F.E. Nebary.
Propriété exclusive du Projet CarTylion.
Illustration : Enzo Pizarro.

Florian
 
L'initiateur du Projet CarTylion
Direction
 

1 réponse sur « Le Corbeau de l’Apocalypse »

    1. Adrien

      L’histoire fait froid dans le dos…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette section n'est pas encore disponible.

Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Pour rester informé-e des évolutions du site, laissez-nous votre email.

À bientôt !