Projet Cartylion
Partageons notre passion Communauté
Catégorie :
Date : 24 août 2020

Le suicide du Soleil, un texte devenu vidéo

La genèse du texte

D’environ 2013 à 2017, je traînais beaucoup sur le Forum des Jeunes Écrivains, un super endroit pour tous les passionnés de lecture et d’écriture. Une plateforme dédiée au partage de textes en tout genre (de la fiction à l’essai philosophique, en passant par le théâtre, la nouvelle, la poésie…) et permettant de confronter ses créations au regard et à la critique d’autrui. Bien sûr, le forum va bien au-delà de ça et constitue au final une véritable communauté, avec ses jeux, ses activités, ses affinités entre membres et bien évidemment, son flood incessant de conneries sur les sujets dédiés. Un vrai petit monde quoi.

Et parmi toutes ces activités, il y avait ce jeu (enfin, il y a toujours d’ailleurs, le topic n’a pas disparu), la Roulette Russe, sur lequel j’ai passé beaucoup de temps (ça se compte en années) et qui est à l’origine de la plupart des textes que j’ai écrit à cette période. Dont le Suicide du Soleil, celui que j’ai finalement converti en vidéo et dont je vous parle aujourd’hui.

Alors, qu’est-ce que la Roulette Russe ? Quelles en sont les règles ? Comment ça se présente ce truc ?

C’est simple. Tous les dimanches soir, le gagnant de la semaine (oui, oui, vous allez comprendre à la fin, ne vous en faîtes pas), se rend sur ce générateur de couvertures aléatoires : http://www.omerpesquer.info/untitre/ et génère une couverture (vous ne vous y attendez pas à celle-là, hein, avouez !). Allez faire joujou avec, franchement, c’est super fun et ça te sort de ces trucs par moments. T’as de ces combinaisons d’images et de titres à se rouler par terre des fois.

Enfin bref… du coup, le gagnant poste sa couverture sur le topic et tous les participants ont une semaine (enfin, jusqu’au samedi soir plus exactement) pour rédiger un texte lié à la couverture. Ça peut être n’importe quoi : de la poésie, de la fiction, une recette de cuisine, une bande-dessinée…
Puis à partir de samedi soir, on ouvre les votes. Tout le monde, y compris ceux qui n’ont pas participé au tour (même si c’est rare), peuvent venir voter pour leur texte préféré et soumettre leurs commentaires et critiques sur les textes de la sélection (lire les commentaires des autres et donner les siens est d’ailleurs la phase la plus enrichissante du jeu, selon moi).
Enfin le gagnant est annoncé le dimanche en fin d’après-midi et il va générer une nouvelle couverture qui sera celle du tour suivant.

Aujourd’hui un petit article pour vous parler d’un projet que j’ai mené récemment. Un projet que j’envisageais de mener dans un coin de mon esprit depuis des années, mais que je n’avais jusqu’à présent pas réussi à concrétiser.
Mais c’est désormais fait. Et il s’agit de la vidéo ci-contre.

Je vous laisse décider par vous-même si vous préférez d’abord voir le produit fini avant de lire le reste de l’article ou si vous préférez premièrement lire l’article qui va suivre et qui va expliquer ce dont il s’agit. C’est bon, votre choix est fait ? Alors allons-y…. qu’est-ce donc que cette vidéo ?

En quelques mots, il s’agit de l’adaptation en vidéo (illustrée par des images de films et de séries TV) de l’une de mes nouvelles de science-fiction. Celle dont je suis sans doute le plus fier parmi toutes celles que j’ai pu écrire au fil des ans.

Mais il y a plus que ça à l’histoire…. alors rentrons un peu plus dans les détails.


intro Suicide of the Sun par Aman Senna
L’intro de la vidéo Suicide of the Sun par Aman Senna

Voilà d’ailleurs le topic résumant les règles et regroupant l’intégrale du jeu si ça vous intéresse, mais il me semble qu’il vous faut un compte sur le forum pour y accéder : http://jeunesecrivains.superforum.fr/t41701-le-reglement-et-l-integrale-et-de-la-roulette-russe

La couverture « La chevelure des maléfices » générée sur le fil Roulette Russe du forum

Début décembre 2016, je remportai le tour grâce à une petite nouvelle sur la Chevelure des Maléfices (couverture de gauche) traitant des intelligences artificielles.

Et ce fut donc à moi de générer une nouvelle couverture pour le tour suivant. Pour être honnête, je ne pense pas que mon texte sur la Chevelure des Maléfices méritait de gagner ce tour-ci, c’était un texte assez basique, mais c’est la beauté du jeu. Parfois, un texte que tu penses absolument génial n’attire qu’un vague intérêt (ce qui est le cas du Suicide du Soleil qui reste à ce jour l’un de mes textes préférés et qui n’avait à l’époque pas remporté un franc succès) et l’inverse est tout aussi vrai. Un texte que tu écris à la va-vite le samedi aprèm, juste histoire de participer, se retrouve propulsé en tête des votes sans que tu comprennes vraiment pourquoi.

Enfin bref… j’ai donc remporté le tour et je suis allé générer une nouvelle couverture. Que je vous partage à droite.

La couverture « Le Suicide du Soleil »

Et c’est ainsi qu’est née la première version de l’histoire que je vous raconte aujourd’hui.

L’évolution du texte

Je n’ai pas vraiment retouché la nouvelle au fil du temps. Je suis passé à autre chose et j’en étais très satisfait telle quelle. Lorsqu’on me demandait si on pouvait lire un de mes textes, c’est généralement celui-là que je partageais, mais toujours dans sa version initiale, dans son premier jet.

Puis, courant 2018, alors que je constituais mon portfolio professionnel afin de vendre mes services en tant que scénariste, j’ai décidé de la retravailler un peu. Ce que j’ai fait en la traduisant en anglais vu que je voulais constituer un portfolio dans les deux langues. Mais même là, les retouches ont été minimes. Uniquement des petits trucs à droite à gauche, mais rien de vraiment fondamental. Encore aujourd’hui j’estime que c’est une histoire que j’ai réussie dès son premier jet (oui, je me jette un peu des fleurs, mais rassurez-vous, ça reste rare de réussir quelque chose dès son premier jet).

J’avais donc cette histoire dont j’étais super satisfait mais dont je ne savais pas trop quoi faire. J’avais envie de la partager mais ce n’est pas quelque chose d’évident à faire.

Et c’est plus ou moins à cette époque que j’ai commencé à entretenir l’idée de convertir mes nouvelles en vidéo, très inspiré par la chaîne YouTube d’Exurbia, l’un de mes créateurs préférés, proposant des vidéos mêlant science-fiction et réflexions philosophiques et dont je vous propose l’une des vidéos ci-dessous :


La transformation du texte en vidéo


Il aura finalement fallu attendre juin 2020 (oui, oui, il y a deux mois) avant que je ne franchisse enfin le pas. Et bien sûr, quoi de mieux que le Suicide du Soleil, la nouvelle dont je suis le plus fier, pour enfin lancer ce projet de chaîne YouTube.

Ah oui, au fait… c’est en anglais (mais sous-titré… en anglais), vous l’aurez sans doute remarqué. Et on pourrait me faire le reproche du « t’es français, la nouvelle est originellement écrite en français, pourquoi t’as fais ça en anglais? », et ce serait une critique tout à fait valide. Mais je dois avouer que j’avais envie d’essayer d’atteindre une audience un peu plus internationale… ce qui semble avoir payé vu que plus de la moitié des vues que j’ai eues viennent de pays non-francophones.

Ça m’aura pris dix jours de travail (de l’enregistrement à l’exportation, en passant par le choix des images, le montage, le mixage sonore) pour finalement sortir cette vidéo de 20 minutes.

Ouais, 20 minutes. C’est un peu long, je sais. Et je pense que si je continue sur ce projet, je choisirai des nouvelles plus courtes et j’essaierai de me limiter à des vidéos d’un dizaine de minutes tout au plus, mais je voulais vraiment partager celle-là dans un premier temps.

Finalement, je l’ai publiée sur YouTube le 30 juin 2020… Et là, paf, strike immédiat, vidéo censurée dans quasiment tous les pays… parce que j’utilisais environ 1’30 minutes d’affilée d’images du film Apocalypto de Mel Gibson. J’ai donc dû faire un nouveau montage où je me suis limité à 40 secondes environ d’images du film et là, ça passait nickel. Bon, maintenant, la vidéo est démonétisée à cause des 30 secondes d’I am Legend de Francis Lawrence, mais au moins ce n’est pas censuré. Je trouve le fonctionnement de l’algorithme YouTube assez opaque et nébuleux parfois. J’utilise principalement des images de séries TV dans ma vidéo et pour elles, aucun problème, mais par contre, les deux films que j’utilise ont quant à eux, posé des problèmes.

Du coup je retiens, si je refais une vidéo, j’utiliserai uniquement des images de séries. Ce que je vous conseille donc aussi si vous voulez vous lancer dans une entreprise similaire.

Et voilà donc où on en est aujourd’hui.
Presque deux mois plus tard et un peu plus de 1000 vues sur la vidéo. Certes, c’est pas grand chose, mais en fait, si, c’est beaucoup et ça fait super plaisir !



Je vous laisse donc aller jeter un coup d’œil à cette histoire, si vous ne l’avez pas déjà fait. J’espère que je saurai vous embarquer dans cette fable de science-fiction assez sombre et pessimiste (c’est sûr que c’est pas la joie comme récit, hein !) et vous remercie de m’accorder un peu de votre temps !

And don’t forget to like, share and suscribe as they say… il paraît que c’est hyper important ! Et n’hésitez pas à me faire vos retours en commentaire de cet article.

Fin de la nouvelle Suicide of the Sun d’Aman Senna
Aman
 
Aman est scénariste, il est passionné par le fait de raconter des histoires fantastiques ! Ça tombe bien, c’est exactement ce qu’il fait dans le Projet CarTylion : des histoires, des nouvelles, …
Édition
 

Laisser un commentaire

Cette section n'est pas encore disponible.

Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Pour rester informé-e des évolutions du site, laissez-nous votre email.

À bientôt !