Projet Cartylion
Partageons notre passion Communauté
Catégorie :
Icône 3ème Aube Blog Projet CarTylion3ème Aube
Date : 19 avril 2020

Dispositif dormant n°15 – Opération Auguste Ours

“Dispositif dormant numéro 15, début du visionnage”

C’était trop beau pour être aussi simple : aller dans un bar, payer quelques verres d’alcool, user de mes talents d’orateur pour repartir avec le plus d’infos et empocher un max d’argent.

Il n’aura fallu que quelques secondes après avoir fini le premier verre pour que je tombe dans les pommes, personne n’avait mis quoi que ce soit dans mon verre donc le barman était forcément de mèche avec mes ravisseurs.


C’était un piège et la grosse somme proposée par ce type, comparée à ma dette à éponger, m’a fait oublier la méfiance la plus simple et il devait le savoir.

Me voilà donc juste après mon réveil dans une énorme cage, un collier au cou, avec d’autres malheureux tout comme moi enchaînés. Au vu du matériel et des moyens utilisés pour capturer autant de personnes, mes ravisseurs sont donc des Rafleurs, ces esclavagistes haut-de-gamme qui piègent toutes sortes de gens pour les revendre dans d’autres pays.

Leur matos est de premier ordre : je peux voir différents symboles magiques pour insonoriser la cage et bloquer toute lumière extérieure, ainsi que des liens pour nous déplacer comme ils le souhaitent en utilisant nos colliers. Il y a même des endroits pour faire nos besoins.

Une telle installation veut dire que nous allons voyager longtemps et aucun moyen d’avoir des infos extérieures, faut que je trouve un moyen de me tirer d’ici.

“Avancez plus loin, toute cette séquence est inutile”
“- Bien”
…..
“- Stop ! Il y a d’autres dispositifs ici.”


Une semaine que nous sommes baladés dans cette cage, celle-ci se remplit de nouveaux locataires régulièrement, je commence à connaître toutes les têtes. Ils utilisent toutes sortes de méthodes pour capturer des gens discrètement mais celle que j’ai subie a l’air d’être la plus répandue.



D’après les différentes discussions, je pense savoir où on se situe.

“Regardez, ce sont les agents de position 4 et 10, le dispositif se situe près de la ville, concentrez-vous ! L’attaque va bientôt avoir lieu.”


Mon crâne me fait un mal de chien, on dirait que la cage s’est fait attaquer. Malgré les protections on a tout ressenti des violentes secousses, ça a duré un bon moment.
La cage s’ouvre enfin, je n’avais encore jamais vu ces types, nos ravisseurs sont soit morts soit le plus loin possible d’ici.



Merde ! Je pensais être libre mais me voilà bâillonné avec un sac sur la tête à me refaire balader.

“Aucun moyen de voir leurs déplacements, faites des portraits des attaquants et trouvez des infos sur eux.”
“- Quand retrouve-t-il la vue ?”
“- Quelques heures après la fin.”


Je suis enfin libre de mes mouvements, on est plusieurs dizaines dans une grande salle fermée mais aménagée : table, siège et de la nourriture, de la vraie, pas cette bouillie servie dans la cage, je ne vais pas me priver.


Quelqu’un rentre, il est immense, on dirait une montagne qui marche mais c’est quoi ce masque en forme d’ours sur la tête.

“C’est lui ! Gardez cette séquence pour identification”



C’est vraiment terrifiant surtout qu’il tranche avec son costume chic et soigné.


On dirait bien que c’est ce type, enfin son groupe qui nous a libérés, un charmant discourt, bien construit, toute la salle semble avaler ses paroles, je sens des picotements et j’ai du mal à détourner le regard.

“Le dispositif semble réagir, un sort doit être actif dans toute la salle.”


Il nous offre un travail, paye le gîte et le couvert pendant qu’il trouve des moyens de nous rapatrier chez nous.


Mais je n’ai pas passé une semaine dans une cage pour me faire embrigader par un grand discours de recrutement ou me refaire piéger.

“Il semble résister au sort, vérifiez si c’est dû à nos préparations sur l’hôte.”


Voilà qu’ils nous font entrer un par un dans différentes salles, comme je le pensais on me pose des questions sur ce que je faisais on me demande des infos pour m’aider à rentrer chez moi le tout en me brossent bien dans le sens du poil.


Je joue le jeu, pas envie de me les mettre à dos, s’ils nous offrent vraiment un logement, des possibilités pour en partir viendront d’elles-mêmes.
C’est enfin fini, ils nous replacent le sac sur la tête et nous dispatchent dans la ville, on est en pleine nuit, il doit bien encore y avoir un bar d’ouvert.

“Le dispositif cesse de fonctionner une vingtaine de minutes plus tard, on l’a retrouvé dans le canal situé non loin de son point de sortie et comme tous les autres on le retrouve mort, la gorge tranchée.”

“- Oui mais seuls les individus avec les dispositifs sont retrouvés morts, ceux observés lors du visionnage sont soit retrouvés vivants chez eux là où ils ont été enlevés, soit ont disparu de la circulation.”

“- Et les identifications d’Auguste Ours, elles sont faites ?”

“- Oui, elles sont identiques aux dispositifs 2,5,6 et 12 qui ont réussi à l’atteindre, malheureusement le dispositif 12 se trouvait dans le convoi du numéro 15 mais dans un autre bâtiment, nous pensons donc qu’il s’agit d’un pantin manipulé à distance.”

“- Donc aucune information que nous ne savions pas déjà. Et sur leur position de réunion ?”


“- Rien, malheureusement, le suivi du dispositif est brouillé à partir du moment où ils sont récupérés jusqu’à leur libération finale, sûrement le même qui a lancé le sort dans la pièce, ils doivent aussi avoir un magicien de l’Âme avec eux”.

“- Donc toute cette opération est un gâchis monumental de ressources et de temps, j’avais prévenu le Conseil qu’implémenter des fragments d’Âme dans divers individus pris aléatoirement serait bien trop difficile à diriger et même avec les esclaves qu’il libère, il ne laisse rien passer au niveau de la sécurité.”

“- Devons-nous poursuivre avec les autres dispositifs ?”

“- Oui nous avons encore 12 autres types dont il faut scanner l’Âme, s’il y a la moindre information sur Auguste Ours à tirer, je la trouverai”

“- Si nous pouvions avoir des images de celui qui élimine tous nos dispositifs, ce serait aussi avantageux.”

“- Pas besoin, nous la connaissons très bien mais nous sommes incapables de la capturer, continuons, le Conseil attend un rapport pour demain, même s’il faut passer la nuit devant tous ces cadavres.”

Hommes dans une cave ambiance bleue hypnotisés par un grand Humanoïde
Dispositif dormant n°15
Quentin
 
Quentin est le Game artist du Projet CarTylion. Il s'est aussi diversifié en améliorant ses qualités d'illustration, notamment sur les jeux de société.
Jeux Vidéo
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette section n'est pas encore disponible.

Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Pour rester informé-e des évolutions du site, laissez-nous votre email.

À bientôt !