Projet Cartylion
Partageons notre passion Communauté
Catégorie :
Date : 25 décembre 2020

Chaussettes de Noël ou de l’Inquisition ?

Récemment, nous avons travaillé sur le design de l’armée de l’Inquisition, une armée que vous avez pu découvrir dans la nouvelle Vinn (accessible gratuitement aux membres du site). L’Inquisition est un état religieux militariste qui a acquis une forte influence au sein de la Ligue notamment grâce à son armée puissante et bien équipée. Dans cet article, je vais vous parler plus en détails d’un élément plus important qu’il n’y paraît : les sous-vêtements !

Pourquoi travailler sur les sous-vêtements ?

En pleine phase de réflexion sur le design de l’armée de l’Inquisition, nous nous sommes penchés sur l’équipement des soldats de cette armée. Dans notre démarche de création cohérente, il nous semble important de pouvoir établir le bilan humain mais aussi économique et logistique de l’armée afin de la construire en fonction de toutes les contraintes qui s’imposent à elle. Dans ce bilan économique, on ne peut pas compter que les équipements de combat (armures et armes), il faut aussi compter tous les équipements de vie courante des soldats (vêtements, sous-vêtements, produits d’hygiène, petits outils, …). Il faut définir ces différents équipements afin d’évaluer les besoins à fournir pour l’armée, la façon dont les équipements sont produits et donc déterminer la charge que représente l’armée pour la société.

Les contraintes sur l’équipement des soldats, et plus particulièrement sur les vêtements et sous-vêtements, sont les suivantes :

  • Les matériaux disponibles : fibres naturelles, fibres d’origine animale, pigments, … ;
  • La logistique de la production : les éléments de production accessibles dans le pays, leur capacité de production et les moyens de transport ;
  • La morphologie des soldats : définir les morphologies courantes et tenir compte des extremums de morphologie pour la gestion des tailles à fournir ;
  • La réflexion culturelle pour définir les coupes différentes et les éléments particuliers pour les hommes et les femmes ;
  • La charge et l’épuisement des soldats : comment les soldats gèrent et portent leur équipement en déplacement. Cette contrainte, bien que peu importante dans le cas des vêtements et sous-vêtements, est néanmoins une contrainte à prendre en compte.

Nous avons donc commencé le design par les vêtements les plus proches du corps, les dessous. Les sous-vêtements épousent au plus près la silhouette des soldats. Nous avons donc dû définir les silhouettes de ces soldats : la taille et la carrure minimales et maximales des hommes et des femmes de l’Inquisition, mais aussi la taille des seins pour les femmes pour concevoir les vêtements du haut (tunique et brassière).


Homme et femme entièrement vêtus de sous-vêtements de l'Inquisition
Homme et femme entièrement vêtus de sous-vêtements

Quels sous-vêtements avons-nous designés ?

Nous avons réalisé une tunique de corps, pour homme et femme, des brassières pour les femmes, mais aussi des sous-vêtements pour le bas, que l’on pourrait appeler culotte ou collant de laine pour le sous-vêtement spécial contre le froid, et bien sûr des chaussettes pour protéger les petits petons.

Il y a différents niveaux de qualité dans les sous-vêtements en fonction des castes d’origine des soldats (non citoyens, citoyens et nobles) et de leur grade (soldats du rang, sous-officiers et officiers).

D’autre part, les soldats de l’Inquisition ont couramment des couches de sous-vêtements superposées pour s’adapter au fait qu’ils vont être soumis à une grande variété de climats et d’environnements dans leur pays d’origine montagnard et pendant les campagnes d’expansion de l’Inquisition.


La tunique de corps


Pour la tunique de corps, ou maillot de corps, nous sommes partis sur une forme simple : la tunique est en 4 morceaux (avant, dos, et les deux manches) cousus ensemble.
Pour la plus haute qualité, le vêtement est en un matériau plus noble et a une encolure en V, une coupe un peu plus chic.


3 images de sous-vêtement haut de femme
Haut de femme, du plus simple au plus luxueux.

Brassières pour les femmes


Pour les femmes, il faut une brassière afin d’aplatir et de contenir les seins, pour qu’ils ne gênent pas dans l’activité physique. Avec les linges de menstruations, ce sont les seuls vêtements supplémentaires pour les femmes.


La brassière est construite sur la base d’un tissu qui va être tenu et froncé par un lacet qui fait tout le tour sous la poitrine et autour des manches, et se noue devant.

Brassières pour les femmes de l'Inquisition
La brassière pour les femmes – deux couleurs différentes

Culotte ou collants ?


Pour les sous-vêtements du bas, il y a deux types différents de sous-vêtements : un pour les conditions plutôt tempérées, et un collant de laine pour les conditions plus froides.

Celui des conditions tempérées a une forme de culotte, se finissant juste au-dessus du genoux, il a un ourlet avec un lacet qui vient fermer du côté extérieur de la jambe et un autre ourlet à l’intérieur à la taille. Le tissu va froncer fortement, car ce sont des fibres naturelles qui ne sont pas particulièrement extensibles, les vêtements sont donc coupés au plus large pour pouvoir être enfilés puis resserrés grâce aux lacets.

Pour les conditions plus froides, ce sont des collants de laine de lama, ces collants épousent donc de plus près la forme du corps. Au niveau de la taille est fait un ourlet autour d’un ruban de tissu fin, qui est noué et fermé par l’avant.

Sous-vêtements du bas
Les vêtements de bas, la coupe est différente entre les hommes et les femmes.


Deux types de chaussettes de l'Inquisition vues de face
Chaussettes vues de face
Chaussette longue et chaussette courte vues de côté
Les chaussettes vues de côté

Les chaussettes


Les derniers éléments de sous-vêtements sont des chaussettes, qui sont de grossières chaussettes de laine. Il y en a de différentes épaisseurs afin de protéger les pieds quelle que soit la température extérieure. En termes de design, il y a deux tailles, une chaussette longue et une chaussette courte, là aussi afin de prendre en compte les différents climats possibles.


Les femmes ont pour habitude de replier le haut de la chaussette sur le lacet, dans un souci esthétique.


Chaussettes de femme de l'Inquisition
Chaussettes de femme repliées

Qu’est-ce qui en fait des sous-vêtements spécifiques à l’Inquisition ?


  • Les matières sont les matériaux que l’on trouve dans les territoires de l’Inquisition, et qui sont couramment utilisés pour réaliser des vêtements : de la laine de lama, des fibres naturelles comme le gonia (pour les éléments de basse qualité) ou le lin, …
  • Les teintes sont des teintes de l’Inquisition : du bordeaux et du rouge pourpre principalement, en tout cas pour les vêtements qui sont teints, car tous les vêtements ne sont pas teints, notamment ceux des soldats du rang. L’Inquisition utilise principalement des pigments d’origine minérale.
  • La coupe de ces vêtements est aussi spécifique de l’Inquisition. Nous avons imaginé cette coupe pour l’armée de l’Inquisition, mais pour l’instant ce sont les seuls sous-vêtements qui sont définis précisément donc c’est plutôt les sous-vêtements des autres pays qui devront avoir une coupe différente.
  • Les chaussettes sont quelque chose d’assez rare dans les tenues médiévales, mais c’est un élément spécifique que nous avons placé dans l’Inquisition.

Comment est gérée la logistique des sous-vêtements ?

Tous les lieux de production ne produisent pas forcément toutes les tailles et certaines tailles aux extremums ne sont pas produites partout. Les soldats qui ont besoin de ces tailles vont donc avoir des sous-vêtements qui peuvent venir de plus loin et donc être d’une couleur différente (toutes les teintes ne sont pas disponibles partout). En effet, il est logique que la production des tailles extremums soit plus marginale donc regroupée en quelques lieux et non dans tous les lieux de production.

Autre point : tous les lieux de production ne gèrent pas forcément les créations sur-mesure qui sont faites en cas de morphologie exceptionnelle ou pour les grades les plus élevés.

Un exemple des différentes couleurs disponibles en fonction des matériaux et des zones d’approvisionnement est illustré ci-dessous.

Teintes des sous-vêtements de l'Inquisition
Les teintes standard ne sont pas les mêmes en fonction du pays d’origine.


La réflexion poussée sur les vêtements, les sous-vêtements et le fonctionnement général de l’armée a déjà commencé à être pensée pour un certain nombre d’armées mais celle de l’Inquisition est la plus avancée. C’est celle où nous avons vraiment pu commencer à faire des bilans économiques pour estimer l’importance de l’armée dans l’économie de l’état, donc la première que nous pouvons vous présenter. D’autres articles à suivre pour présenter plus en détails le bilan économique de l’armée, ainsi que l’équipement et la vie des soldats de l’Inquisition !

Que pensez-vous de ces différents sous-vêtements ? Aimeriez-vous les porter ? Vous semblent-ils agréables ?

On espère que vos chaussettes (de l’Inquisition) seront bien remplies pour Noël et on vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année !

Florian
 
Découvrez Florian, de l'équipe du Projet CarTylion. Il est le créateur de notre projet transmédia, il gère à la fois la production et le travail de l'équipe.
Créateur du Projet CarTylion
 

Laisser un commentaire

Cette section n'est pas encore disponible.

Mot de passe oublié ?

Vous n'avez pas encore de compte ?

Créer un compte

Pour rester informé-e des évolutions du site, laissez-nous votre email.

À bientôt !